Equipe de Fareastour



Fareastour est un tour-opérateur francophone dont le siège social basé à Hanoï. Fareastour propose des voyages aventures au Vietnam organisés sur mesure à travers le Vietnam, le Cambodge et le Laos.

 Pourquoi choisir Fareastour ?
  • Tour-opérateur local sans intermédaires
  • Circuits aventures au Vietnam adaptés à vos souhaits
  • Services de soin du client 24/24
  • Engagement de la qualité
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Equipe jeune, dynamique parlant le français, l’anglais, le chinois et l’allemand.
Bonjour, 
Nous venons de rentrer en France et reprendre notre travail. Nous souhaitons vous remercier très sincèrement de nous avoir permis de découvrir dans l'excellentes conditions le Vietnam et les temples d'Angkor. Ce fut un immense plaisir de voyager avec Fareastour. Nous n'avons que des félicitations à vous adresser tant sur la qualité des prestations proposés, le programme proposé, le déroulement de nôtre voyage aventure lui même sans le moindre problème, la bonne qualité des guides et chauffeurs à l'exception du secteur du sud, avec une mention particulière à Kung (centre) et à Long (Nord) qui fut le guide que nous avons le plus apprécié et à qui nous sommes très reconnaissants de nous avoir accompagnés. Lire plus 

Destinations

Ethnie M’nong dans les Hauts plateaux du Centre Vietnam

  Ethnie M’nong dans les Hauts plateaux du Centre Vietnam

Les habitants de M’nong (M’nongs) ou appellés les habitants de Bu-dang, Ger, Nong, Prang , Rlam, Kuyenh, Chi Bu Nor, dans le groupe de M’Nong-Bu dang, une communauté qui utilisent la langue qui fait partie du groupe langustique de Mon-Khmer.

Population et habitat des M’nongs

M’nong est l’une des 54 ethnies du Vietnam, leur habitat comporte les régions des districts montagneux au sud-ouest des provinces de Dak Lak, Dak Nong (dans les Hauts plateaux du Centre Vietnam), Quang Nam, Lam Dong et Binh Phuoc (plus de 99,3% d’habitat ) ,pourtant le lieu le plus peuplé des M’nongs est à Dak Lak.
La population des M’nongs est 92 451 personnes en 1999 d’après les enquêtes.
 
Spectacle de gongs lors d'une fête de l'ethnie M'nong
Ethnie M’nong dans les Hauts plateaux du Centre Vietnam

Particularités économiques des M’nongs

Les M’nongs cultivent pricipalement, les rizières du riz de l’eau existent uniquement dans les zones près les lacs, les marais et les fleuves. Les animaux domestiques sont les buffles, chiens, chèvres, cochons, volailles, voire éléphants. Les M’nongs au village de Don (Buon Don) sont connus pour leur tradition de l’élevage et de la domestication des éléphants. Leur métier manuel est le tissu de la cotonnade fait par les mains des femmes et le tressage des hottes, des corbeilles et des moustiquaires fait par... les hommes.

Organisation de la communauté des M’nongs

Chaque village a des dizaines de maisons, le chef du village joue un rôle important. Tout le monde vit auprès des expériences, des us et coutumes qui sont transmis d’après plusieurs générations. Tous les habitants, inclus hommes, femmes, enfants , âgés aiment boire de l’alcool de riz en tube et fumer les cigarettes roulées.
 
Escalier à entrer dans la maison de l'ethnie M'nong
Ethnie M’nong dans les Hauts plateaux du Centre Vietnam

Mariage des M’nongs

Ils suivent le régime matrilinéaire, les enfants porte le nom de leur mère, dans la famille, la femme joue le rôle principal, mais son homme n’est pas sous-estimer, ils se respectent. Les âgés vivent souvent dans la famille de leur  plus petite fille.
D’après la tradition, quand ils deviennent adultes, les M’nongs devraient faire un rituel de gratter les dents au front pour pouvoir avoir sa propre famille. La procédure de mariage comporte 3 parties principales : la demande de mariage, les fiancailles et le mariage; beaucoup de jeunes couples vivent simplement auprès la négociation de 2 familles. Les M’nongs aiment avoir plusieurs d’enfants, surtout les filles. Un an après la naissance, ils sont nommés officiellement.
 
Les femmes M'nong en costumes traditionnelles
Ethnie M’nong dans les Hauts plateaux du Centre Vietnam
Rituels des deuils des Mnongs
Durant le deuil, les M’nongs chantent, battre les gongs (leur instrument musical) à côté du cercueil un plein jour. Après la descende dans la tombe, ils sèment des arbres, des branches et des feuilles pour encombrer la tombe avant de semer la terre. 7 jours ou un mois suivant, la famille fait rituel de la fin du deuil.
Maison de l'ethnie M'nong
Les M’nongs possèdent la maison sur pilotis et la maison sans étage. La maison sans étage est particulière parce que le toit pend au niveau du sol, la porte est alors voûtée comme un nid de guêpe.
 
Une longue maison de l'ethnie M'nong
Longue maison - Ethnie M’nong dans les Hauts plateaux du Centre Vietnam
Culture de l'ethnie M'nong
Les M’nongs est depuis longtemps agriculteurs. Dans la vie quotidienne, la méthode d’exploitation afin de faire les champs joue un rôle important. Leur principale plante d’alimentation est le riz “tẻ”. Le nombre des riz gluants cultivé n’est pas grand. Par ailleurs, ils cultivent aussi le maïs, la pomme de terre, le manioc etc des autres plantes pour élever les animaux domestiques sont aussi cultivées.
 
L’outil principal pour cultiver dans les terrains de montagnes des M’nongs – Gar, M’nongs – Chi sont : le Cha gac (Vieh), la hache (sung), bâton pour faire des trous (Rmul), la pioche, l’outil jardinier(Wang Wit) et le râteau.
 
La chasse des animaux est développée dans la région de M’nong avec beaucoup d’expériences, de techniques et aussi des pièges pour attraper les animaux sauvages, particulièrement la chasse et domestication des éléphants de la nature. Ils sont attrapés et élevée dans la famille comme un animal domestique et un moyen de transport efficace des produits à travers des montagnes. Avant, ils étaient des éléphants d’armée dans les guerres.
 
L’élevage des volailles, des animaux domestiques est servie principalement pour les rituels du sacrifice que chaque famille organise plusieurs fois auprès les saisons agricoles et leur mode de vie.
 
Dans maison des M’nong – Gar, M’nong – Chil, plusieurs famille de la consanguinité de mère partagent leur demeure.
Non seulement la cuisson du riz en marmite de terre cuite, les M’nongs ont aussi l’habitude de faire la soupe de riz aigre au déjeuner. Ils en portent aux champs pour déjeuner après le travail dans les coques de calebasse séchée. Leurs aliments fréquents sont le sel-piment, poisson séché, viande animale et légumes montageuses...
 
Avant, les M’nongs suivent la religon polythéiste, notamment les dieux de l’agriculture et les génies des habitants de Co Ho, de Ma. Le chrétien et surtout le protestantisme sont pénétrés et développés dans cette région.

Retour à l'accueil : Voyage aventure au Vietnam
Rédigé par Nina NGUYEN